La psychologie positive 

est l’étude des conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions

La psychologie positive  est fondée sur la croyance que les gens veulent mener une vie enrichissante et épanouissante, cultiver le meilleur d’eux-mêmes et améliorer leur expérience de l’amour, du travail et du jeu. Elle a 3 préoccupations majeures :
les émotions positives, les traits individuels positifs et les institutions positives.

 

  • Comprendre les émotions positives implique l’étude de la satisfaction dans le passé, le bonheur dans le présent et l’espoir dans l’avenir.

 

  • Comprendre les caractéristiques individuelles repose sur  l’étude des forces de caractère et des vertus, comme la capacité d’aimer et d’être aimé(e), le courage, l’optimisme, la résilience, la créativité, la curiosité, l’intégrité, l'humour, la maîtrise de soi et la sagesse.

 

  • Comprendre les institutions positives implique l’étude des forces qui favorisent de meilleures collectivités, comme la justice réparatrice, la responsabilité, la civilité, la citoyenneté, la parentalité, le dévouement, l’altruisme, l’éthique du travail, le leadership, le travail d’équipe, le but et la tolérance.

 

Certains des objectifs de la psychologie positive permettent de construire une science qui prend en charge l’étude scientifique et la validation d’applications concrètes dans les domaines suivants :

  • Les couples, familles et les écoles qui permettent aux enfants de s’épanouir

  • Les milieux de travail qui favorisent la satisfaction et la productivité élevée

  • Les collectivités qui encouragent l’engagement civique

  • Les thérapeutes qui s’appuient sur les points forts de leurs patients

  • L’enseignement de la psychologie positive

  • Des interventions de la psychologie positive dans les organisations et les communautés etc.

Les définitions de la psychologie positive: 

1. Le Manifeste de la Psychologie Positive a été créé lors de la 1ère réunion Akumal en Janvier 1999 et a été révisé à l'occasion de la2ème réunion Akumal en Janvier 2000, par les auteurs suivants : Ken Sheldon, Barbara Fredrickson, Kevin Rathunde, Mike Csikszentmihalyi, et Jon Haidt.

Le texte fondateur à lire ici (en anglais) 

2. La définition reconnue par la majorité des chercheursLa Psychologie Positive est l’étude des conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions (Shelly Gable et Jonathan Haidt, 2005)

3. La définition de Jacques Lecomte:  "S’intéresser à la psychologie positive ne consiste pas à se percevoir ou à observer le monde qui nous entoure d’une manière idéalisée, comme au travers de lunettes roses. Il ne s’agit pas non plus de mettre de côté les connaissances acquises sur la souffrance psychique et sur les moyens d’y remédier. Le courant de la psychologie positive considère simplement qu’à côté des problèmes individuels et collectifs s’exprime toute une vie riche de sens et de potentialités. Elle est donc un complément logique aux recherches sur la psychologie clinique et la psychopathologie." http://www.psychologie-positive.net

4. Premières pages de l'ouvrage de Rebecca Shankland

5. Naissance de la Psychologie Positive par Charles Martin-Krumm

AFfPP

c/o Morgiane Bridou
5 rue Gasneau
37520 LA RICHE

+33(0) 681308476

Identification R.N.A. : W751203795.

assos.psychologiepositive@gmail.com

 

Suivez-nous sur :

 

  • Facebook Classic
  • LinkedIn Social Icône
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now